Quelques mots en chemin

Dieu,
Ta paix surpasse tout.
Elle surpasse le pouvoir et la haine, et tout ce qui blesse.
Ton amour surpasse tout.
Il surpasse les frontières et les conflits, et tout ce qui divise.
Amen

Jeudi dernier, l’inconcevable s’est produit. Ce qui semblait encore inimaginable il n’y a que quelques jours, est soudain devenu bien réel. Après l’incrédulité, la sidération croît lorsque nous entendons, lisons et voyons aux nouvelles que l’Europe est le théâtre d’actes de guerre. Pendant que j’essaye de mettre de l’ordre dans mes idées pour ces «Quelques mots en chemin», des cibles sont visées par les bombardements, des êtres humains sont sur les routes de l’exil et, partout dans le monde, des responsables politiques et des décideurs sont confrontés à des décisions d’une importance majeure.

Comment la suite va-t-elle se dessiner? Quelles informations sont-elles fiables? Que pourrions-nous entreprendre pour aider ou pour faire changer quelque chose? Dans de nombreux lieux, des gens se rassemblent lors de prières et de veillées pour la paix. En posant des signes de communion pacifique, nous nous donnons aussi une possibilité de nous confronter au sentiment d’impuissance et de petitesse qui nous envahit de plus en plus face à une situation imprévisible. En ce moment, il m’apparaît que la prudence est plus que jamais essentielle. Puisse Dieu donner à celles et ceux qui détiennent le pouvoir d’être capables d’évaluer correctement la situation, d’avoir les idées claires et le sens de la mesure. Nos pensées vont vers toutes celles et ceux qui souffrent et sont dans la détresse.


Renate Grunder