Quelques mots en chemin

«Le peuple qui marche dans les ténèbres a vu une grande lumière.» Esaïe, 9,1

«Jésus leur dit encore: C’est moi qui suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera jamais dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.» Jean 8,12

Nous sommes à la veille de Noël. Pendant le mois de décembre, alors que les jours allaient en raccourcissant, nous avons allumé chaque semaine une bougie de plus sur la couronne de l’Avent. La lumière est victorieuse face aux ténèbres. Quand les journées étaient de plus en plus courtes, la lumière s’est faite de plus en plus vive…

Le temps de l’Avent, qui nous prépare à Noël, touche à sa fin. Nous nous apprêtons à célébrer la nativité. Cette fête, avec le petit enfant couché dans la crèche à Bethléem, nous rappelle que Dieu s’est fait homme. Dieu est proche de nous et se tient à nos côtés. C’est le miracle de Noël: en Jésus-Christ, Dieu devient visible et tangible au cœur de notre terre. Sa lumière divine brille dans les ténèbres de ce monde et dans les ténèbres intimes de chacune et chacun d’entre nous. Les bougies sur le sapin de Noël rappellent le Christ qui dit de lui-même: «C’est moi qui suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera jamais dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.»       

La lumière de Dieu est victorieuse face aux ténèbres du monde: c’est le message de joie et de réconfort de Noël. Laissons-la rayonner et laissons-nous toucher par sa puissance!

Que ce temps de fêtes soit pour chacune et chacun un temps de joie et de bénédiction!

Ueli Burkhalter