Quelques mots en chemin

A l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme, 10 décembre

«Fais comme Dieu, deviens humain!» (auteur-trice inconnu-e)

«Tout ce que vous voulez que les gens fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux.» (Matthieu 7,12, la Règle d’or)
 

Du point de vue du contenu, il est adéquat que la Journée des droits de l’homme tombe pendant le temps de l’Avent, qui est le temps de l’espérance teintée de nostalgie. Quand Jésus a commencé à prêcher devant la foule, il parlait du Royaume de Dieu comme d’un monde où tout le monde obtient justice.

Les droits humains sont les droits fondamentaux qui doivent nous garantir à toutes et à tous une vie libre et digne. Parmi nous, beaucoup jouissent très naturellement de ces droits au quotidien. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, comme nous le rappelle «16 jours contre la violence faite aux femmes», une action de lutte contre la violence domestique subie par de nombreuses femmes.

Comment notre monde peut-il devenir plus humain, c’est-à-dire introduire plus de réciprocité entre nous?

En suivant la ligne de conduite énoncée par Jésus dans le Sermon sur la montagne et connue comme la Règle d’or: je sais très bien comment je veux que les autres me traitent; dès lors, je peux me mettre à la place d’autrui et le traiter de manière équivalente.

Jésus est venu sur cette terre dans le corps d’un nouveau-né qui avait besoin d’être protégé. Au moment de Noël, qui célèbre l’amour inconditionnel, ouvrons notre cœur à toutes celles et ceux qui, dans le monde entier, ont besoin de protection.


Judith Pörksen Roder