Prix d'encouragement Migration

Le groupe „Amitié en Humanité“ devant le Centre Islamique Arrahman du Jura (CIAJ) à Delémont (depuis la gauche): Muhammed Zejnullahu, Hervé Farine, Dominique Olgiati, Margrit Kuenzli, Mohammed Filali et Alexandre Müller. (photo: Mathias Tanner)

Les précédents Prix d’encouragement dans le domaine de la migration du service Migration ont été attribués à:

  • 2018: Groupe «Amitié en humanité» pour son engagement en faveur du vivre ensemble pacifique entre musulmans et chrétiens dans le Jura.

  • 2016: Groupes de rencontre de femmes du canton de Berne. Ces 17 groupes proposent depuis des années la plupart du temps bénévolement des activités concrètes d’intégration à des femmes issues de la migration ou non. Découvrir les activités de ces rencontres dans un article de la revue Ensemble

  • 2014: le groupe „Etre Eglise ensemble – Zusammen Kirche sein“ rassemble lors de rencontres régulières des personnes provenant de diverses Eglises de la migration, de l'Eglise méthodiste et de la paroisse réformée de Bienne. Le groupe est ainsi récompensé pour l'oecuménisme vécu, le respect accordé à l'autre sans perdre pour autant son identité.
    Reportage dans le mensuel «reformiert.» sur la remise du prix le 18 mars 2015

  • 2012: Association œcuménique et projet de soutien « Le Pont » des paroisses réformée et catholique francophones de la ville de Berne pour leurs dix années d’engagement.

  • 2010: groupe œcuménique pour l’intégration des réfugiés à Ostermundigen (Ökumenische Gruppe zur Integration von Flüchtlingen Ostermundigen) pour plus de trente ans de travail concret, persévérant et compétent en faveur des personnes immigrées.

  • 2008: Association "Granges MELANGES" à Granges (SO) pour son travail particulièrement méritant en faveur de la cohabitation pacifique entre personnes de la région et personnes immigrées

  • 2006: Paroisse réformée de Thoune-Strättligen pour son projet de Mentoring G2 qui soutient les jeunes gens issus ou non de la migration lors de leur entrée dans la vie professionnelle 

  • 2004: "Saivanerikoodam" à Berne, qui aide la communauté tamoule à construire des ponts entre les traditions du pays d'origine et la vie en Suisse et contribue, en tant que médiatrice culturelle, à des contacts ouverts et cordiaux avec les personnes d’autres confessions

  • 2002: Projet "Interunido" à Langenthal pour son engagement dans le domaine de la migration et de l’intégration dans la région de Langenthal et en Haute-Argovie

  • 2000: Vreny Mohr, qui, avec l’aide d’autres femmes, a mis en place le lieu de rencontre pour requérants d’asile et personnes intéressées (repas de midi, maison de quartier et centre de conseil) dans le bâtiment paroissial de Schosshalde (Berne) et là géré pendant 15 ans, ainsi qu’au projet "wisdonna" du Mouvement chrétien pour la paix (cfd).