Pleine identité de vues avec la Fédération des Eglises protestantes de Suisse

Point de vue du Conseil synodal (2010)

Le Conseil synodal partage les réflexions de la faîtière des protestantes et protestants suisses relatives aux objets sur le renvoi des criminels étrangers soumis à votation le 28 novembre prochain. Le Conseil synodal demande à l'ensemble des membres de l'Eglise de réfléchir en profondeur avant de se prononcer dans les urnes.

La position de la FEPS:

  • La FEPS rejette l’initiative sur le renvoi, initiative demandant que les criminels étrangers soient privés de leur autorisation d’établissement.
  • La FEPS salue les efforts que l’Assemblée fédérale a déployés dans sa contreproposition pour donner à la demande des auteurs de l’initiative une forme conforme à la Constitution et au droit international public et pour inscrire la politique d’intégration en tant qu’objectif de la Constitution.
  • La FEPS signale en même temps qu’une application pratique de la contre-proposition conforme à la Constitution et au droit international public soulève de véritables défis.
  • La FEPS rappelle qu’un objectif central des peines est la resocialisation des délinquants. C’est pourquoi les peines sont toujours limitées dans le temps. Cela correspond à l’idée chrétienne de réconciliation.
  • La FEPS est d’avis que cette demande populaire véhicule une image négative de la migration, incompatible avec l’esprit d’ouverture de la Constitution fédérale et avec la manière dont se conçoit une société libérale et porteuse d’avenir dans un monde pluriel.

Référente au sein du Conseil synodal: Pia Grossholz-Fahrni

Pour plus d'information
http://www.sek-feps.ch/fr/m-dias/communiqu-s/nn_communique/2010/101015-la-feps-rejette-l-initiative-sur-le-renvoi.html