Le culte de mariage

Pour l’Eglise réformée, la célébration du mariage à l’église est un culte au cours duquel les époux expriment qu’ils veulent placer l’union qu’ils ont conclue à l’état civil sous la bénédiction de Dieu.

Lors de sa préparation le pasteur ou la pasteure présente aux fiancés la signification du mariage et de sa célébration à l’église.
Le mariage à l’Eglise, une prière : Les personnes qui se marient cherchent à vivre une relation qui est marquée par la confiance réciproque et le respect. La fidélité est une qualité qui a une valeur fondamentale dans chaque relation profonde. En se basant sur la promesse de Dieu, les époux s’engagent à rester fidèles l’un envers l’autre et à vivre leur union dans l’amour et le respect réciproque.
Mais les relations humaines sont fragiles. C’est pourquoi l’Eglise prie avec les époux pour demander la bénédiction de Dieu. Elle le fait avec la confiance en Dieu qui est présent dans leur vie conjugale et qu’il les accompagne dans les bons et les mauvais jours.
Selon la compréhension réformée, la célébration du mariage est un acte ecclésiastique, mais il n’est pas un sacrement tel le baptême et la saintecène. Il n’est pas non plus un acte juridique. Voilà pourquoi un mariage à l’église ne peut être célébré qu’après la présentation du livret de famille ou de l’attestation de mariage délivrée par l’office d’état civil.


Le mariage œcuménique: La célébration du mariage d’un couple confessionellement mixe peut se dérouler selon le rite de l’Eglise de l’un ou de l’autre des partenaires. Aussi un mariage célébré dans une église de l’autre confession est reconnu par l’Eglise réformée, indépendamment de la participation d’un pasteur ou d’une pasteure. Inversement, lorsqu’un mariage mixte est célébré dans une église réformée, la participation d’un officiant de l’autre confession, s’il souligne l’aspect œcuménique du mariage, n’est toutefois pas nécessaire. Ce qui est déterminant, c’est que le couple confessionellement mixte soit marié dans un esprit ouvert et œcuménique et qu’il soit encouragé par là à vivre l’œcuménisme dans son quotidien.
Une liturgie pour les célébrations du mariage de personnes de confessions mixtes a été élaborée conjointement par l’Eglise catholique romaine et par l’Eglise réformée.


Le mariage interreligieux: Une des conséquences de l’immigration est l’augmentation parmi nous du nombre de personnes appartenant à d’autres religions que la religion chrétienne. La célébration d’un mariage interreligieux est pour le pasteur ou la pasteure une situation nouvelle et peu habituelle. Le caractère festif du mariage est vécu comme une célébration de diverses cultures. La prière du mariage devient une prière interreligieuse. La célébration cultuelle du mariage permet de confesser ensemble des convictions différentes. Comme le mariage œcuménique, il doit être célébré dans la confiance et le respect mutuel. Il importe que le mariage interreligieux soit marqué par un esprit de compréhension, de tolérance et de paix. Le respect de l’autre religion doit être exprimé dans la liturgie de mariage et ceci particulièrement par la participation d’un représentant de l’autre religion.
Il existe une brochure qui aide à préparer les mariages des couples mixtes chrétiens et musulmans. Elle montre le contexte culturel et religieux d’un tel mariage. Elle offre des réflexions fondamentales et indique des pistes liturgiques qui permettent d’élaborer cette célébration. Elle offre également une sélection de passages adéquats provenant tant de la Bible que du Coran.
Bénédiction de couples de même sexe : Dans les Eglises réformées Berne Jura Soleure, les couples de même sexe peuvent demander au pasteur ou à la pasteure de recevoir la bénédiction de Dieu sur leur relation. Ceci va dans le sens d’un culte pour personnes dans des situations particulières. Il ne s’agit cependant pas d’un mariage dans le sens cité ci-dessus.

Remariage après un divorce: Pour l’Eglise réformée, un mariage dissous par un juge n’est plus considéré comme tel. Si bien que rien ne s’oppose à un nouveau mariage religieux.


Célébration de mariage en plein air: La célébration des mariages en plein air est possible. Selon le vœu du synode, même s’ils sont célébrés en dehors des murs d’une église, ils doivent être célébrés dans un cadre digne d’un culte. Le pasteur ou la pasteure doit rendre le couple attentif à cela et préparer le culte soigneusement avec lui. Voilà pourquoi les mariages célébrés en dehors d’une église doivent rester une exception.

Vous désirez vous marier? Elaborée dans une perspective oecuménique et interreligieuse, la brochure «Le mariage religieux» vous donne toutes les informations pour bien vous préparer à cet événement important de votre vie.