L'Eglise réformée: sa conception, ses structures

Le Synode
Les Eglises réformées Berne-Jura-Soleure ne se conçoivent pas comme une Eglise congrégationnaliste mais comme une Eglise synodale. Elles disposent de structures correspondantes, reflet d'une conception de l’Eglise selon laquelle la foi et l’enseignement ne sauraient être imposés du haut vers le bas par une hiérarchie ecclésiastique mais qui se fonde sur  la responsabilité individuelle de ses membres.
Le Synode est donc l’instance suprême et l’organe dirigeant des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure. Il se compose de deux cents députées et députés, élus par les arrondissements ecclésiastiques. Y siègent également trois députées et députés de l’Eglise évangélique réformée du canton du Jura, élus par l’assemblée de cette Eglise.
Parallèlement à ses compétences législatives, le Synode assume la surveillance générale des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure. Les décisions prises par le parlement de l’Eglise engage les paroisses, les membres du corps pastoral et l’ensemble des autres collaboratrices et collaborateurs des paroisses.

La paroisse
Au sein des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure, chaque paroisse détient une grande autonomie. Mais pour les affaires extérieures, les paroisses doivent respecter les prérogatives de l’Etat et pour les affaires intérieures, les décisions du Synode.
L’Eglise se vit d’abord dans ses paroisses. Ces dernières veillent à ce que, sur leur territoire, la mission de l’Eglise – la proclamation de la parole, l’accompagnement des individus et l’engagement social - soit satisfaite. Tous les membres de la paroisse sont appelés à participer à la vie de l’Eglise.
Une paroisse est dirigée par les membres du conseil de paroisse et par diverses commissions.
Pour remplir son mandat, l’Eglise de Jésus-Christ connaît différents ministères. La vocation et l’aptitude personnelles de même qu’une formation adéquate, qui permettent aux collaboratrices et collaborateurs d’assumer les tâches imparties à leur ministère, sont les conditions préalables à l'exercice d'un ministère.
L’Eglise confie aux pasteures et pasteurs la mission centrale de la prédicatioon, du baptême, de la célébration de la Sainte Cène, des actes ecclésiastiques, de l’enseignement et de l’accompagnement spirituel (cure d’âme).
Les diacres et collaboratrices et collaborateurs diaconaux accomplissent le mandat diaconal de la paroisse. Les catéchètes prennent en charge l’enseignement religieux et l’éducation chrétienne. Les organistes sont responsables de toute la partie musicale du culte. Les concierges, les sacristaines et les sacristains sont les hôtes qui accueillent les fidèles dans les locaux paroissiaux. Ils veillent au bon fonctionnement et à l’entretien des bâtiments, des locaux et du matériel.
La vie d’une paroisse serait impensable sans les nombreuses collaboratrices et les nombreux collaborateurs bénévoles. De même, l’Eglise vie aussi de la participation, par l’esprit par les actes et la prière de ses membres..

Le Conseil synodal
Le Conseil synodal est l’instance suprême de surveillance et l’autorité administrative de l’Eglise. Il est mandaté par le Synode des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure pour diriger l'Eglise. Il se compose de sept députées et députés, travaille sous la responsabilité de son/sa président-e à plein temps et est élu par le Synode. Le Conseil syndal représente l’Eglise à l’extérieur et élabore, pour chaque période de législature, les objectifs de législature et les principes directeurs correspondants.
Le Conseil synodal est structuré en sept départements qui comprennent à leur tour les sept secteurs constituant  les services généraux:
La présidence avec la chancellerie de l’Eglise, le service juridique, le service de la communication et, élément très important pour une Eglise bilingue, le service de traduction;

  • Le Département des Services centraux avec les secteurs "Finances et personnel" et "Infrastructure";
  • Le département Paroisses et formation avec les services "Développement de la paroisse" et "Questions de société";
  • Le Département Oecuménisme-Migration avec les services "Oecuménisme, Mission et coopération au développement (OeME)" et "Migration";
  • Le Département Diaconie avec les services "Bases, Services, réseaux" et "Coordination, Conseil et accompagnement spirituel";
  • Le Département Catéchèse avec les services "Formation continue et conseil pour la catéchèse","Formation des catéchètes" et "Centres de documentation catéchétique";
  • Le Département Théologie avec les services "Théologie" et "Formation continue".

Tous ces services servent fidèlement et loyalement l’Eglise, contribuent à donner une forme à la foi chrétienne, se réclament d’une identité bilingue, suivent une politique financière adaptée à la situation et transparente et travaillent dans un esprit de collaboration avec les autres Eglises.